Nominés

Fanny Martin Directrice de Verso Pub

  • PROGRESSION

    Les ventes de Versopub continuent de progresser malgré la crise, et à un rythme constant d'année en année. Pour l'exercice 2009-2010, son chiffre d'affaires a atteint un million d'euros.

  • INNOVATION

    En s'appuyant sur la créativité de ses designers et le choix de matières originales, Versopub propose des objets qui ne sont pas de simples supports publicitaires mais diffusent un message. L'entreprise a pu ainsiproposer un sac à dos à lanières et des stylos réalisés à partir de produits recyclés. Lors d'une démonstration auprès de ses pairs, membres de l'International Partnership for Premium and Gifts (IPPAG), l'échantillon de sac présenté est emballé dans un autre sac fait à partir de papier journal. Sur une face de celui-ci, on peut découvrir un article consacré au concept de « Maurice île durable »... Succès garanti auprès de l'audience. Le site Web de Versopub permet un accès libre aux catalogues des produits haut de gamme et à leurs prix.

  • DYNAMISME À L'EXTÉRIEUR

    60% de la production se réalise en Chine, à Taiwan et en Inde. Une petite part se fait en Europe. En aval, l'entreprise exporte 20% de ses produits vers La Réunion et Madagascar. De petites commandes partent à Mayotte et aux Seychelles. Son adhésion depuis 2006 à l'IPPAG (International Partnership for Premium and Gifts) lui permet de mieux assurer sa veille technologique et d'adapter les tendances d'ailleurs à la demande régionale.

  • ENGAGEMENT CITOYEN

    Tri des ordures, zéro papier (zéro impression) et compost ne sont pas une vue de l'esprit chez Versopub. « Je bassine les oreilles de mes employés là-dessus, » avoue Fanny Martin. Pour elle aussi, les jouets d'enfants importés ne doivent pas contenir de substances potentiellement nocives comme les « phtalates », bien que la législation locale ne l'exige pas encore. Active au sein de la communauté de son lieu d'implantation, Versopub participe au budget de formation d'un centre soutenu par ENL Fondation. 177 jeunes de la région sont concernés sur une durée de neuf mois.

Fait parler les objets

Son entreprise est un leader sur le marché des cadeaux d'entreprise, en plein âge d'or. Son aura déteint sur son équipe et sur la qualité des milliers d'objets qu'elle propose pour communiquer.

« Je suis une vendeuse dans l'âme », se décrit en toute simplicité Fanny Martin, à la tête de Versopub, une entreprise spécialisée dans les cadeaux d'entreprise. Très peu de temps après avoir obtenu son baccalauréat, elle devient responsable de la relation clientèle et agence de publicité pour le compte de Mauritius Advertising Bureau (MAB) en 1990. Elle y forgera ses armes.

« En 1997, après mûre réflexion, j'ai décidé de créer ce qui allait être une agence de communication avant tout. » Elle commence avec seulement 6 000 euros empruntés à sa banque. « Il n'y avait que moi, le chauffeur et une secrétaire à temps partiel comme employés », se rappelle-t-elle. Ses premiers contacts avec les cadeaux d'entreprise se font à cette époque. Versopub démarre dans le domaine en se fournissant auprès de Bic Graphics, du nom de la célèbre marque de stylos et de briquet, et auprès de quelques autres fabricants. Très vite alors, elle décide d'abandonner les autres aspects de la communication pour se consacrer uniquement aux cadeaux d'entreprise. La chose était nouvelle à Maurice et la demande, à un niveau quasi-industriel, explosait.

« C'est typiquement mauricien de donner un cadeau, un calendrier, un stylo, une casquette... » Fanny Martin croit fermement en la « communication par l'objet », un métier méconnu, selon elle. « Ça coûte pourtant moins cher de faire du stylo qu'une insertion publicitaire, défend-t-elle.Nous donnons de la valeur ajoutée à des produits basiques. Il s'agit de rendre une âme à un produit ordinaire, de le personnaliser. » En bout de chaîne, le produit va coûter 30% plus cher, selon ses estimations. Pour y arriver, elle emploie trois designers en plus des quinze autres personnes qui constituent l'effectif de Versopub. Mais l'un des points stratégiques de son métier concerne l'approvisionnement auprès de ses fournisseurs. Versopub compte une quinzaine de fournisseurs européens réguliers et d'autres de Chine, de Hong Kong, de Thaïlande et d'Inde. es plus célèbres, comme le Suisse Victorinox qui fabrique les fameux couteaux suisses, côtoient ceux qui sont plus ou moins anonymes pour le grand public dans sa liste de fournisseurs. « On peut acheter en de petites quantités chez les Européens et seulement en grosses quantités auprès des Asiatiques. Pour un stylo par exemple, la commande sera de 20 000 unités, au minimum. » Mais tous ses fournisseurs partagent des valeurs qui sont chères à Fanny Martin et à son équipe. « Toutes les usines avec lesquelles Versopub travaille sont auditées. La société SGS est mandatée pour des audits sur des codes de bonne conduite. Les inspections concernent l'état des lieux de production, le salaire des employés, leur logement et la prise en considération des normes environnementales. »

Archives Nominés Sélectionnez

Année précédente