Nominés

Année 2019

Julien Faliu

  • PROGRESSION

    Julien Faliu arrive à Maurice en 2007 et commence à opérer en indépendant l’année suivante avant de lancer son entreprise en 2010, avec un investissement initial de près de 6 000 euros. Sur les trois dernières années, le chiffre d’affaires de l’entreprise a quasiment doublé pour atteindre plus d’un million d’euros en 2018. En 2010, l’entreprise emploie deux personnes, puis l’effectif passe à 13 en 2013 et à 23 en 2019, sans compter les dizaines d’indépendants à travers le monde qui contribuent aux activités d’expat.com. La progression la plus fulgurante est celle des membres. Entre le 1er avril 2014 et mai 2019, leur nombre a bondi de 1 000 000 à 2 500 000, faisant de l’entreprise la référence sur le marché de la mobilité internationale.

  • INNOVATION

    Première plateforme à intégrer gratuitement contenu, networking et services pour ceux qui vivent loin de chez eux, expat.com est fondée sur un modèle d’affaires innovant. En développant intégralement en interne sa plateforme, expat.com innove et utilise sa propre technologie.

  • DYNAMISME À L'EXTÉRIEUR

    Par essence, expat.com est tournée vers l’international. L’entreprise réalise 98 % de son chiffre d’affaires à l’étranger et organise des événements dans dix villes par mois au minimum. L’entreprise se positionne en représentant du savoir-faire mauricien lors de salons et concours à l’étranger, en figurant par exemple dans le Top 20 Startup Program du Startup Grind 2018 ou encore dans le Top 10 des startups les plus matures lors du WebSummit 2019.

  • ENGAGEMENT CITOYEN

    Le cœur d’activité d’expat.com, affirme son fondateur, est basé sur l’entraide. « Avec un service d’accompagnement gratuit pour tous ceux qui vivent à l’étranger, nous rappro-chons les gens quels que soient leurs origines et leur pays de résidence. » À titre personnel, il fait du mentorat pour de jeunes startuppers, est engagé dans le développement de la communauté Tech en tant que coprésident de la French Tech à Maurice, et soutient des événements tels que Women in Tech et la Switch Conference.

Il propose aux expatriés effectifs et potentiels des informations sur leur destination, des services d’accompagnement et la mise en relation avec d’autres membres. Sa formule accroche si bien que la plateforme « expat.com » connaît depuis quelques années une progression fulgurante. Elle est aujourd’hui, la référence mondiale en matière de mobilité internationale et se fait même reconnaître par le gratin des nouvelles technologies.

Dans l’imaginaire des acteurs du web, chaque blog est une start-up en puissance et chaque start-up peut déboucher sur une sucess story. Des mythes presque aussi fameux que ceux attachés aux noms de Steve Jobs et Bill Gates, l’univers des TIC (technologies de l’information et de la communication) en regorge. Dans le monde réel en général et à Maurice en particulier, rares sont les parcours professionnels aussi inspirants. Celui de Julien Faliu est pour le moins remarquable.

Il a fait de son hobby son métier

La trajectoire Julien Faliu est celle d’un passionné qui a su développer une entreprise à partir d’un hobby, celui de l’animation d’un blog sur les endroits où il choisissait de s’installer. C’est effectivement sur cette idée qu’il y a près de quinze ans, sont jetées les bases de la plateforme expat.com, reconnue aujourd’hui avec 2.5 millions de membres comme la référence mondiale en matière de mobilité.

Partager avec les expatriés des informations sur leur lieu d’implantation et les faire com- muniquer entre eux, le concept s’appuie d’abord sur l’intérêt pour la mobilité du fondateur de l’entreprise. « Animé par une envie de découvrir le monde, révélée par un professeur d’anglais durant la première année de collège », Julien Faliu décide, à l’issue de ses études dans le sud de la France, d’aller vivre à Barcelone, en Espagne, puis à Londres, en Angleterre, puis à Madrid, à nouveau l’Espagne, et enfin à Maurice.

« À chaque fois que j’arrivais dans un nouvel endroit, j’avais toujours quelques difficultés à trouver les informations dont j’avais besoin, j’ai donc décidé de créer mon blog pour échanger avec d’autres personnes qui étaient dans la même situation que moi », raconte celui qui, au début des années 2000, a été parmi les premiers à choisir la voie des réseaux et de l’Internet.

Il en étudie les points essentiels comme la gestion pour être mieux outillé avant de se lancer dans l’aventure du Web et proposer des partenariats intéressants aux annonceurs : compagnies d’assurance, déménageurs, etc.

Un passionné qui fait rayonner Maurice

Fondateur et dirigeant d’une autre pépite du Web, Vinivi, Gilles Granger, se réjouit du chemin parcouru par Julien Faliu qu’il a convaincu de venir s’installer à Maurice pour l’aider à développer sa plateforme. Il aime à rappeler quelques étapes dont il fut le témoin privilégié. « Cette nomination au Tecoma Award est méritée et je suis très content pour Julien que tout ce temps passé à valoriser Maurice soit reconnu. Ce n’était pas gagné d’avance. »

Et de raconter la réaction d’un investisseur potentiel que Julien Faliu rencontre lorsqu’il est invité dans la Silicon Valley en 2018 pour recevoir une récompense. L’homme trouve l’idée intéressante, mais hésite à placer des fonds dans une entre- prise basée sur une île dont il n’a jamais entendu parler. Ou encore l’anecdote du représentant

de Google qui lui rend visite à Maurice pour l’interviewer et lui demande s’il parvient à y trou- ver des développeurs... « Avec deux fois plus de membres qu’il y a d’habitants à Maurice, Ex- pat est le symbole de la réussite de la fameuse ténacité catalane au pays du dodo. »

Sa directrice des opérations, Julie Cramier, évoque pour sa part un « manager passion- né » qui pousse une entreprise la conduisant, elle, « à être en contact et avoir des ren- dez-vous avec des gens basés partout dans le monde ».

« Le mentorat lui tient vraiment à cœur, ajoute-t-elle. Il est attaché à accompagner les startuppers, car il veut vraiment contribuer au développement de l’écosystème local. »

Archives Nominés Sélectionnez

Année précédente